La Maison Carignan inc. - F903E998C91A.png
Discussion de groupe

Accueil et intégration des nouveaux bénéficiaires

Les nouveaux arrivés sont reçus de façon chaleureuse avec un message d’espoir et de réussite. Considérant que l’accueil et la prise en charge immédiate du bénéficiaire sont des facteurs favorisant l’intégration de l’individu au sein de la communauté thérapeutique, ce dernier sera rencontré par un membre du personnel dès son arrivée au centre, et sera accompagné par un résident (responsable du nouveau) pour une durée minimale de 48 heures.

Peu à peu, l’individu s’intégrera aux autres bénéficiaires, assimilera le fonctionnement de la thérapie et se familiarisera avec les différentes règles du centre. Dans les premiers jours, sa situation sera évaluée par l’équipe du personnel de différentes façons (NiD-ÉP, évaluation médicale, GCAD, etc.). Il sera aussi rencontré par l’administration dans les plus brefs délais.

Coût du traitement*

Frais d’évaluation : 150 $
Frais d’évaluation : gratuit pour les personnes prestataires de l’aide sociale
Pension régulière (personnes prestataires de l’aide sociale) : 50.48 $/jour payée par l’aide sociale
Pension régulière (pour revenus mensuels de 2 000 $ et plus) : 55 $/jour
Pension réduite faible revenu (pour revenus mensuels de moins de 2 000 $) : 37 $/jour
Pension Programme d’aide aux travailleurs (incluant les frais d’évaluation) : 3 000 $
Pension Service correctionnel du Canada (semi-liberté) : 63,79 $/jour
Pension Service correction du Canada (LC et LO) : 40,78 $/jour (payé par SCC) et 700 $ ou 23,01 $/jour payé par la prestation spéciale
Capacité : 118 places

*Le coût du traitement peut être sujet à changement

Les différentes activités thérapeutiques

Dans le but que les bénéficiaires atteignent leurs objectifs personnels ainsi que les objectifs d’étape, différentes activités thérapeutiques leur sont offertes, que ce soit la thérapie du matin ou les cours donnés en sous-groupe.

Thérapie du matin
L’activité du matin se déroule du lundi au jeudi avec l’ensemble des résidents. Cet atelier permet aux bénéficiaires d’être confrontés à leurs attitudes et à leurs comportements inadéquats et dysfonctionnels au quotidien. Ainsi, ils peuvent établir des liens entre leurs façons d’agir au sein de la communauté thérapeutique et leurs agissements à l’extérieur du centre.

En effet, les intervenants aident les individus à prendre conscience des répercussions de leurs comportements dans le passé, dans le présent et dans le futur, advenant que ceux-ci persistent. Entre autres, ils sont amenés à mieux comprendre leurs mécanismes de défense et à trouver des alternatives à leurs comportements inadéquats.

Lors de cet atelier, la force du groupe est essentielle. Elle permet aux bénéficiaires de se projeter dans les attitudes des autres individus. De cette façon, une entraide mutuelle est mise en branle afin de trouver des solutions efficaces pour contrer les comportements dysfonctionnels. Le groupe donne lieu à l’effet miroir, c’est-à-dire se voir soi-même dans les agissements des autres.

Tous les bénéficiaires sont donc amenés à participer activement lors de l’atelier. Par exemple, cela leur permet d’atteindre différents objectifs, tels qu’augmenter leur estime personnelle et leur confiance en soi en s’affirmant vis-à-vis leurs pairs.

Cours en sous-groupe
Les cours ont lieu du lundi au jeudi en après-midi. À ce moment, les bénéficiaires sont répartis en sous-groupe, dépendamment de l’étape à laquelle ils appartiennent (Prise de conscience, Mécanismes de défense, Synthèse de vie, Réalité et Retour sur le programme). Les deux premières phases se donnent de façon plus magistrale par les intervenants, alors que la force du groupe est de plus en plus utilisée au fur et à mesure que les étapes progressent.

Le sentiment d’appartenance grandissant entre les membres du groupe laisse place à des partages encore plus personnels. Les bénéficiaires sont donc amenés à jouer un rôle actif au sein du groupe. En plus de leur consommation abusive, de nombreux individus suivent un programme thérapeutique parce qu’ils ont des problèmes de relation avec les autres, ou sont souvent inhibés socialement.

Entre autres, les activités thérapeutiques en groupe donnent l’occasion à ces personnes de développer des aptitudes sociales dans un environnement sain et sécurisant.

Suivi individuel

Malgré qu’une partie de la thérapie se déroule en groupe, les bénéficiaires sont assurés de recevoir un suivi individuel et personnalisé tout au long de leur cheminement. Dès leur arrivée au centre, la situation générale de l’individu est évaluée à l’aide du GCAD (Gestion des clients avec dépendances). Plus tard, un plan d’intervention individualisé est élaboré afin que le bénéficiaire puisse déterminer les buts à atteindre lors de son cheminement, en plus des objectifs propres à chacune des étapes du programme.

Celui-ci permet d’orienter les interventions futures à l’endroit du bénéficiaire. À mi-chemin de la thérapie, le plan d’intervention est renouvelé, afin d’évaluer où en est rendu l’individu. Durant son séjour au centre, le résident peut bénéficier de rencontres individuelles, que ce soit avec son intervenant responsable (intervenant d’étape) ou avec un autre membre de l’équipe d’intervention. Ces rencontres se font selon le besoin, et peuvent porter sur différents sujets.

Tâches quotidiennes et activités de bénévolat

Le cheminement de l’individu est accentué de responsabilités au sein de la communauté thérapeutique. Dans le cadre du programme de La Maison Carignan à Trois-Rivières, les bénéficiaires sont amenés à acquérir diverses qualités telles que la responsabilisation, la discipline, l’initiative, l’autonomie et la débrouillardise. Nous visons la réinsertion des individus dans la société, par exemple en réintégrant leur vie familiale ou en retournant sur le marché du travail.

La Maison Carignan reconnaît l’importance que le résident demeure actif tout au long de son programme thérapeutique, en travaillant sur lui-même de différentes façons. L’horaire du centre est basé de manière à ce que l’individu acquière une discipline de vie, ainsi qu’une routine saine et équilibrée. Tout au long de son séjour, le résident sera amené à actualiser ses forces et à améliorer ses faiblesses en participant occasionnellement à des activités de bénévolat et quotidiennement à diverses tâches au sein du centre (exemples : aide-cuisinier, réceptionniste, etc.).

Depuis son ouverture, La Maison Carignan entretient plusieurs collaborations avec différents organismes de la communauté, évènements ou festivals. En effet, le centre s’implique activement dans certaines activités de bénévolat, favorisant l’intégration sociale des bénéficiaires. D’ailleurs, dès l’admission, ceux-ci sont informés que les activités de bénévolat font partie intégrante du programme de La Maison Carignan.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.